Reportage Journalistique

 

Elle quitte un emploi stable pour aider

Chantal Blanchette ne se sentait pas pleinement épanouie dans son travail d’adjointe administrative en comptabilité.

L’entreprise la traitait bien, avec un bon salaire et des avantages sociaux, mais c’était un travail solitaire et elle avait besoin d’être entourée de gens et surtout d’aider les autres.

« J’ai quitté mon poste pour pouvoir aider les gens davantage. Pour moi aider c’est le mot magique, c’est ce qui me fait vibrer alors j’ai décidé de devenir accompagnatrice pour valoriser les gens pour qu’il puisse accomplir une partie de leurs tâches ou aspirations », lance Chantal Blanchette.

Specifik Aide

Chantal fonde donc Specifik Aide, une entreprise qui aide les personnes âgées ou gens en légère perte d’autonomie, que ce soit pour des tâches simples ou même réaliser un rêve.

« J’aide au quotidien, pour les petites tâches comme faire des courses, les accompagner pour les rendez-vous médicaux. Je suis aussi là pour briser la solitude ou leur faire vivre des passions oubliées. S’ils adoraient peindre des meubles, ben c’est ce qu’on va faire », explique Mme Blanchette.

Mme Blanchette estime qu’elle offre des services complémentaires aux CLSC.

« Les CLSC offrent de l’aide, mais il y a toujours des délais de trois à quatre mois minimum, mais les besoins des gens ne sont pas en attente eux.  Alors j’apporte l’aide nécessaire en attendant les CLSC et s’ils veulent poursuivre avec moi et combiner avec les CLSC c’est aussi possible »

Elle est tombée dans la potion de l’entraide quand elle était petite

Bien qu’elle n’ait pas de formation officielle, Chantale est aidante naturelle depuis qu’elle est toute petite. Sa mère était malade et avait des difficultés à marcher. Son père souffre de la maladie d’Alzheimer depuis 2011 et elle s’occupe de lui. Elle a aussi accompagné son beau-père en fin de vie.

Même Chantal a été frappée par la maladie.

« Moi j’ai été diagnostiquée sclérose en plaque en 2010, je ne pouvais presque plus marcher et j’ai recommencé à marcher graduellement et aujourd’hui je marche cinq km par jour. Cette résilience, j’ai voulu la partager avec les gens et leur montrer l’importance de continuer malgré les échecs », dit-elle.

Elle gagne son pari

Près d’un an après l’ouverture officielle de son entreprise, Chantal Blanchette ne regrette rien, bien au contraire, elle a réussi à trouver les deux tiers de la clientèle qu’elle souhaitait avoir afin de bien gagner sa vie tout en ayant du temps à consacrer à chacun de ses clients.

« Je suis fier d’avoir suivi mon cœur et je suis fier d’avoir persévéré, parce que des fois on cogne à des portes et c’est non, mais moi un non ce n’est pas acceptable alors j’ai persévéré et on a fini par m’ouvrir des portes », conclut-elle.

Je vous dit merci à vous tous d’avoir été avec moi dès le début de mes projets.
Votre confiance et votre facilité de voir mon cœur rempli de bonheur de pouvoir aider et ce de façon personnalisé afin que plusieurs puissent bénéficier de tout ce dont je veux offrir.
Le besoin d’être aidé chez les gens est tellement criant que ma vidéo à été vu 5603 en seulement 1 semaine et ce sans que je la publie moi-même.
MERCI !!!!